Les vainqueurs du premier tour de la primaire écologiste se sont affrontés sur BFMTV jeudi 27 octobre.

Parcours similaires, programmes similaires, vieilles querelles. Yannick Jadot, arrivé en tête au premier tour, et Michèle Rivasi se connaissent depuis longtemps… L’un est un spécialiste du climat et des traités transatlantiques, l’autre du nucléaire et de la santé environnementale. Tous les deux sont des anciens de Greenpeace et cela fait sept ans qu’ils se cotoient au Parlement européen.

En tant que membres du parti EELV, ils partagent des idées communes comme « redonner du pouvoir au citoyen » ou encore « répondre à l’urgence sociale ». Mais les deux candidats divergent sur un point. Si Jadot espère « gagner les législatives », Rivasi quant à elle mise sur « l’optimisme de la volonté » pour la présidentielle. Dans les deux camps, il n’y aura aucune alliance avec le Parti socialiste, « un parti qui tourne le dos à l’écologie » d’après l’eurodéputé. Ce dernier souhaite plutôt suivre le chemin tracé par « la sincérité, les convictions, la bienveillance » de Nicolas Hulot.

Le second tour, le 7 novembre, s’annonce serré. Chacun des candidats a reçu le soutien d’une partie des proches de Cécile Duflot, arrivée 3ème avec 24,4% des voix, et Yannick Jadot a en outre obtenu le ralliement de la quatrième candidate, la députée européenne Karima Delli (9,82%).

Et après?  « Si Michèle Rivasi est élue présidente de la République, je ne doute pas qu’elle me nommera Premier ministre, et si je suis élu président de la République, elle sera ma Première ministre » a conclu en souriant Yannick Jadot.

VIDEO. Débat de la primaire écologiste: « Hollande ne tient pas ses promesses »

VIDEO. Jadot se voit Premier ministre de Rivasi ou l’inverse: « On fera un super ticket »

VIDEO. Michèle Rivasi: « Même si on fait deux ou trois, on a parlé d’écologie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *