Pains au chocolat, intentions de vote, déclarations et nouvelles émissions… L’actualité politique en bref.

Poisson en eaux troubles…

A l’extrême droite toute! Après ses propos controversés sur les « lobbies sionistes », le candidat du Parti chrétien démocrate se dit désormais prêt à voter Front national si un second tour oppose Marine Le Pen à Alain Juppé. Jean-Frédéric Poisson, qui a appelé à en « finir avec ce cordon sanitaire » autour du parti d’extrême droite, n’exclut donc rien pour le printemps prochain. « On verra il peut se passer beaucoup de choses en six  mois »,  a t-il glissé avec ambiguïté à Lyon People mardi 25 octobre.

14875252_10210159521011760_1708230981_n

Internautes, vous avez cinq minutes à perdre ?

« Le plat que vous aimez cuisiner ? Poulet aux herbes », « Avez-vous déjà fumé un joint ? Jamais ! ». Teint frais et fausse allure décontractée, Bruno Le Maire et Jean-François Copé sont les premiers à s’être prêtés au jeu de la nouvelle émission web de Gala.fr : « Vous avez 5 minutes ? ». À la manière de Vogue US avec des personnalités de la mode, les candidats à la primaire de la droite et du centre répondent donc à 40 questions « zéro tabou » sur leur lieu de travail. « Quel est votre animal préféré ? Votre juron favori ? Quelle est la première chose à laquelle vous pensez le matin ? »
On apprend ainsi que si les deux hommes se divisent sur leur animal préféré -respectivement le koala et le cochon d’inde-, ils ont tout de même des points communs: leur acteur préféré est Guillaume Gallienne (de la Comédie Fraaançaaise), et la femme politique qui les impressionne le plus, Simone Veil. S.B.

5666065982_e39991a3de_b

Nicolas Sarkozy renie le ni-ni

Nicolas Sarkozy était dans la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur BFM jeudi 27 octobre. Il a clairement laissé entendre qu’en cas d’un duel entre Marine Le Pen et François Hollande il voterait pour le Président sortant. « Je n’ai jamais voté pour le Front national, je n’ai pas l’intention de le faire. C’est clair ». Il évoque par ailleurs « une barrière infranchissable » entre son parti et le FN. Loin du ni-ni qui veut que Les Républicains s’abstiennent en cas de duel FN-PS, cette déclaration s’oppose à ces prises de position passées. Parmi les candidats à la primaire de la droite et du centre, seuls Nathalie Kosciusko-Morizet et Alain Juppé défendaient le front républicain. H.B

Et pain dans la gueule 

Jean-François Copé était sur Europe 1 lundi 24 octobre pour Les lundis de la Primaire. À la question d’un auditeur sur le prix d’un pain au chocolat, il tâtonne et lance « ça dépend des tailles mais je pense que ça doit être aux alentours de 10 ou 15 centimes d’euros ». Le prix exact fluctue entre 1,10€ et 1,50€. Immédiatement les réseaux sociaux s’emparent du sujet et raillent le maire de Meaux qu’ils estiment déconnecté des réalités. Ce dernier tente de dédramatiser la situation en arguant dans un tweet qu’il est « soucieux de sa ligne » et à « laisser tomber les chocolatines depuis longtemps ! ».  Rappelons que le candidat a été ministre du budget sous Sarkozy et en en tant que président de l’UMP, en charge de superviser les finances de l’UMP… A.Y

Poisson a des souchis…

« La proximité de Mme Clinton avec les super-financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l’Europe et la France ». Les propos de Jean-Frédéric Poisson dans les colonnes de Nice matin, le 19 octobre, ont déclenché un tolléNathalie Koscuisko-Morizet a saisi la Haute Autorité de la primaire, présidée par Anne Levade, arguant que ces « thèses complotistes et antisémites contreviennent à nombre de nos principes fondamentaux« . Bruno Le Maire a quant à lui condamné ces propos et estimé « que les électeurs jugeront ». Jean-Frédéric Poisson a présenté ses excuses à la communauté juive ce lundi 24 octobre, dans la matinale de France Info. Et mardi, la commission nationale de l’organisation de la primaire de la droite et du centre a tranché unanimement en faveur du maintien de Jean-Frédéric Poisson dans la course. « L’incident est clos », a déclaré Thierry Solère, en expliquant que les participants avaient été sensibles aux regrets du candidat et au fait qu’il ne participerait pas à un meeting avec Robert Ménard, le maire de Béziers soutenu par le FN. Les mots de l’outsider de la primaire ont alimenté les pages de nos confrères. Morceau choisi :« Les mots ont trahi l’antisémitisme de Jean-Frédéric Poisson, et l’absurdité actuelle« @ClaudeAskolovitch H.B

Crédit photo des viennoiseries: Thomas Favre-Bulle / Flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *